Comment identifier les algues bleu-vert et quoi faire pour signaler leur présence

Classé dans : Appels, Environnement, Nouvelles, plantes | 0

Pour signaler la présence d’algues bleu-vert, contacter sans tarder Urgence-Environnement au 1-866-694-5454 et faites parvenir un courriel à notre association à info@appels.ca .

 

Qu’est-ce qu’une fleur d’eau de cyanobactéries (algues bleu-vert) ?

Une fleur d’eau correspond à une densité si importante de cyanobactéries que le phénomène est généralement visible à l’œil nu. Cette densité peut alors atteindre des dizaines de milliers à plusieurs millions de cellules par millilitre dans un milieu aquatique. Lorsqu’une fleur d’eau de cyanobactéries se retrouve seulement en surface, elle est appelée « écume ». En raison du vent, l’écume est souvent entassée près du rivage. Les photos ci-dessus illustrent des exemples de cyanobactéries observées au lac Sergent.

 

 

Le phosphore favorise-t-il le développement de ce genre de fleur d’eau?

Oui, il est le principal responsable. En effet, les fleurs d’eau de cyanobactéries sont observées particulièrement dans des milieux aquatiques enrichis par un surplus de phosphore. Lorsqu’un lac ou un cours d’eau verdit, c’est qu’il reçoit trop de ce nutriment. Ce résultat est comparable à une pelouse qui est devenue dense et verte grâce à une bonne fertilisation!

Ainsi, la présence d’une fleur d’eau de cyanobactéries est un signe d’enrichissement ou d’eutrophisation de l’eau, tout comme la surabondance de différents types de végétaux aquatiques.

Les apports de phosphore vers le milieu aquatique peuvent provenir de différentes sources : fumier, compost ou engrais épandus sur les sols ou les pelouses, installations septiques, rejets d’eaux usées municipales ou industrielles non traitées ou insuffisamment traitées, etc.

 

Pourquoi les fleurs d’eau de cyanobactéries dans les lacs ne sont-elles pas toujours visibles de la surface?

Certaines espèces de cyanobactéries ont la capacité de se déplacer verticalement dans la colonne d’eau. Cette capacité est appelée « flottabilité ». Elle permet aux cyanobactéries de se placer à la profondeur où des conditions telles que la quantité de phosphore ou l’intensité de la lumière sont optimales. Plus les eaux du milieu aquatique sont claires, plus les cyanobactéries sont susceptibles de migrer sur une plus grande épaisseur de la colonne d’eau à partir de la surface.

En fait, le matin, les eaux sont généralement très calmes ce qui favorise la flottabilité des cyanobactéries en surface. Lorsque les vents se lèvent suffisamment, ceux-ci brassent les eaux et dispersent verticalement les cyanobactéries dans la colonne d’eau. C’est ce déplacement vertical qui peut se produire lorsqu’une fleur d’eau tend à disparaître par exemple en après-midi et à réapparaître souvent le matin suivant. Bref, si vous ne voyez plus une fleur d’eau de la surface, cela ne signifie pas automatiquement qu’elle est absente du milieu.

La figure ci-dessous illustre neuf exemples de distribution de cyanobactéries dans un lac profond. Certaines distributions peuvent être visibles à l’œil nu à partir de la surface alors que d’autres ne le sont pas.

 

Exemples de localisation des cyanobactéries dans un lac profond

 

 

Pourquoi les fleurs d’eau de cyanobactéries présentent-elles un risque pour la santé des usagers du milieu aquatique?

Dans certains cas, les cyanobactéries peuvent produire des toxines appelées cyanotoxines. La quantité de cyanotoxines peut être plus élevée dans certaines fleurs d’eau denses et facilement visibles. Ainsi, en cas de pratique d’activités récréatives dans une eau contenant beaucoup de cyanobactéries ou de cyanotoxines, des problèmes de santé peuvent survenir. Les malaises ou symptômes attendus sont essentiellement les suivants : nausées, vomissements, douleurs abdominales et diarrhée lorsqu’il y a ingestion; irritations des yeux, de la peau et des oreilles lorsqu’il y a contact cutané. Sauf en de rares exceptions, ces symptômes sont relativement bénins et réversibles en peu de temps. Il ne faut pas boire de l’eau directement d’un plan d’eau si elle n’a pas été traitée adéquatement.

 

 

Quels sont les usages du milieu aquatique à éviter en présence de ce genre de fleur d’eau?

Vous courez des risques pour votre santé surtout en cas d’ingestion d’eau contaminée ou en cas de contacts prolongés ou répétés avec celle-ci. Pour ces raisons, dans les zones ou à proximité des zones manifestement contaminées par une fleur d’eau, vous devriez éviter :

 

– de pratiquer des activités comme la baignade, le ski nautique, la planche à voile, la plongée et le kayak;

 

– d’entrer en contact direct avec les eaux si vous vous adonnez à des activités aquatiques telles que le canot ou le pédalo. Le risque est essentiellement présent lorsqu’il y a une baignade involontaire à la suite d’un chavirement;

 

– de manger les viscères, comme le foie, de poissons recueillis dans le plan d’eau affecté. Vous pouvez toutefois consommer la chair de poisson mais avec modération, soit au maximum une portion par semaine. Les poissons doivent toujours être éviscérés et rincés avec de l’eau non contaminée par les cyanobactéries, avant d’être préparés et consommés. 
De plus, il faut s’assurer qu’aucun enfant ne s’amuse dans une écume de cyanobactéries accumulée sur le bord d’un lac ou d’un cours d’eau. Les animaux domestiques ne doivent pas non plus y jouer ou s’y abreuver.