Message de WaterShed Monitoring

Classé dans : Qualité de l'eau | 0

Les plus récentes études scientifiques démontrent que la collecte et le traitement collectif
des eaux usées domestiques permettent de lutter efficacement contre l’eutrophisation des
lacs dont le bassin versant est perturbé par l’activité humaine. Dans le cas du lac Sergent,
il est primordial d’éliminer à la fois les rejets de phosphore et d’azote en provenance
des installations individuelles de traitement des eaux usées, sans quoi les symptômes
d’eutrophisation continueront d’évoluer (avec, par exemple, des changements dans les espèces
de cyanobactéries ou de plantes aquatiques). Puisque l’action conjointe de l’azote et du
phosphore est à l’origine de l’eutrophisation, toute intervention ciblant uniquement le
phosphore est vouée à l’échec. En ce qui concerne les travaux de raccordement, leurs impacts
éventuels pourront être atténués grâce à une gestion efficace de l’érosion sur les chantiers.
2015-09-03_flyer-1-lac-sergent-watershed-monitoring