Message aux membres

Classé dans : Appels | 0

Chers membres de l’APPELS,

Au terme d’une année difficile où notre organisme, faute de soutien financier de la Ville et d’implication de ses membres, a dû se contenter de ne maintenir que deux de ses activités traditionnelles, savoir la distribution d’arbres et d’arbustes et les prélèvements pour analyse du phosphore, de la chlorophylle A, du carbone organique dissous, de la transparence des eaux et de l’état d’anoxie du lac.

Dans ce dernier cas, nous ajouterons prochainement sur notre site Internet les résultats de ces prélèvements depuis les dernières années. Toutefois, cette opération coûte de plus en plus chère et sans un soutien de la Ville de Lac-Sergent, nous devrons questionner la poursuite de l’implication de l’APPELS dans cette activité dans le futur.

La Ville procède depuis deux ans à la reconstruction des installations septiques ayant plus de trente ans. Déjà que le rejet par les citoyens du projet d’égout collecteur ne sera pas sans conséquence sur le long terme, car aucun des systèmes individuels proposés par le Règlement Q2, r.22, sauf les fosses étanches, ne contrôle les émissions de phosphore et d’azote provenant des installations septiques. Or, ce dont souffre notre lac, ce n’est pas le déversement de coliformes fécaux (que les installations contrôlent bien), mais les rejets de phosphore et d’azote. Aussi, malgré que nous aurons dépensé collectivement des sommes importantes pour refaire nos installations septiques, le problème auquel nous sommes actuellement confrontés à l’égard du phosphore et de l’azote demeure entier, va persister et même s’aggraver.

Si ce n’était que cela. L’opération de remplacement de nos anciennes installations septiques aurait pu être une œuvre collective, ouverte et mobilisatrice. Ce n’est malheureusement pas le cas, car la Ville ne démontre aucune ouverture  pour partager l’information ni collaborer avec l’APPELS. De plus, il faut présumer que toutes les nouvelles installations respectent les normes du Règlement Q2, r. 22 quant à leur localisation afin qu’elles ne se retrouvent pas dans la zone inondable. Si c’était le cas, cela aurait pour résultat qu’au printemps ou par période de fortes pluies, elles se vidangeraient directement dans le lac.

Tout cela est inquiétant. Nous devons en discuter. C’est pourquoi je vous invite à assister à notre prochaine assemblée générale annuelle qui aura lieu le mercredi 21 août prochain à 19h.30 au Club Nautique.

Venez en grand nombre et parlez-en à vos amis et voisins.

Bien à vous

Denis Racine, président

Lac-Sergent, 14 août 2019.