Le projet d’égout semi-collectif à Lac-Sergent

Classé dans : Appels, Nouvelles, Plans d'actions | 0

En avril dernier,la firme d’ingénierie Roy Vézina et associés a
remis un rapport commandé par la ville de Lac-Sergent qui visait à démontrer l’état de la situation des fosses septiques résidentielles situées autour du lac.

Résultat: plus de 80 % des propriétés présentent une cote B-. Cela signifie que le lac subit les conséquences de la pollution d’une majorité de fosses septiques désuètes.Le conseil de ville a ainsi réunit les citoyens en ses lieux afin de discuter de la situation. À l’ordre du jour, le projet d’égout semi-collectif, recommandé également par la firme d’ingénierie et encouragé par l’APPELS.

 

La mise en place d’un réseau d’égout semi-collectif
La mise en place d’un réseau d’égout semi-collectif consiste à réaliser différents systèmes semi-collectifs autour du lac Sergent en ciblant les secteurs les plus problématiques et où les systèmes seraient implantables. Chaque secteur serait donc desservi par son propre réseau d’égout alternatif et de son dispositif d’épuration des eaux usées. Les résidences qui sont situées loin d’une zone dense d’habitations devront prévoir un remplacement individuel de leurs installations septiques défaillantes afin de limiter les coûts de mise en place d’un système semi-collectif.  La firme Roy et Vézina propose 6 zones précises où les systèmes seraient implantés. Les zones 1, 2, 3 dans le secteur nord du lac (raccordement de 101 résidences) et les zones 4, 5, 6 dans le secteur sud du lac (raccordement de 231 résidences).
Pourquoi l’APPELS appuie ce projet ?
1. La majorité des fosses septiques sont désuètes (cote B-) et demanderont d’être bientôt remplacées.

2. Le remplacement d’un système d’épuration des eaux usées conforme aux normes gouvernementales actuelles occasionnerait au propriétaire des coûts comparables à ceux engendrés par la mise en place d’un réseau d’égout semi-collectif.

3. La réponse négative du gouvernement d’octroyer à la ville une subvention pour la mise en place d’un grand réseau d’égout collecteur. Et ce, pour plusieurs raisons, entre autres, le fait que seules les résidences permanentes peuvent être subventionnées, sans compter que les distances de raccordement sont trop grandes et coûteuses.

4. Le projet d’égout semi-collectif permettrait à notre lac de ralentir sa dégradation puisque la principale source de phosphore qu’il faut freiner provient des installations septiques.


Résumé de l’état des fosses septiques
Les installations évaluées ont reçu une cote. Voici la description des cotes dans le tableau ci-dessous :

Cote Nombre
Description de la cote

A

36

Toutes les normes de construction guidées par le « Règlement sur I’évacuation et le traitement des eaux usées des résidences isolées (Q-2, r.22) » sont respectées.

B

33

Toutes les normes de construction guidées par le « Règlement sur l’évacuation et le traitement des eaux usées des résidences isolées (Q-2, r.22) » sont respectées à I’exception d’un seul critère de distance (distance avec le bâtiment, Iimites de propriété, etc.).

B-

325

Au moins un des critères concernant l’ÉTAT DES INSTALLATIONS  ou concernant LA CAPACITÉ ET SUPERFICIE REQUISES n’est pas respecté.OU
Au moins deux des critères concernant les DISTANCES DU SYSTÈME PRIMAIRE ET SECONDAIRE ne sont pas respectés.Ces installations comportent un niveau de risque environnemental non négligeable, mais de faibles risques pour la santé publique.
Note : Cette cote n’oblige pas une nouvelle installation septique, mais elle suggère fortement de modifier de façon volontaire l’installation septique.

C

10

L’installation inspectée n’est pas conforme au Q-2, r.22. Il y a présence de résurgence sur le terrain.
L’installation est jugée à risque pour la santé publique et I’environnement.Une des situations suivantes est observée :- il n’y a aucune installation sanitaire; ou- l’installation n’est pas composée d’un système primaire ET secondaire; ou- il y a de la résurgence sur le terrain ou un rejet qui n’est pas conforme à la réglementation.Note : Cette cote oblige une nouvelle installation septique puisqu’elle est non-conforme au Règlement Q-2, r.22.

Veuillez noter qu’il est possible de consulter le rapport et la carte géographique des cotes à www.appels.ca/rapport