Bilan et suivi de la qualité de l’eau 2013 à Lac Sergent

Classé dans : Nouvelles, Qualité de l'eau | 0

À chaque saison estivale, l’APPELS réalise des tests d’eau et des échantillonnages dans le Lac Sergent de façon rigoureuse et suivant une méthodologie scientifique. Les données sont ensuite transmises au Réseau de surveillance volontaire des lacs (RSVL) – Voir les résultats

Le RSVL est un organisme du Ministère du Développement durable, Environnement, Faune et Parcs du Québec (MDDEP).  Les résultats sont compilés et présentés à chaque automne par ce dernier. L’ensemble des mesures effectuées au cours des années permet de documenter la variabilité de la qualité de l’eau d’un lac. Les variables de la qualité de l’eau mesurées (chlorophylle a, phosphore, etc.) fluctuent normalement selon les conditions climatiques, aussi bien à l’intérieur d’une même saison que d’une année à l’autre. À titre d’exemple, une mesure de la transparence prise par temps calme peut différer de celle obtenue après une période de brassage de l’eau provoquée par des vents violents, surtout dans les lacs peu profonds. Tant et aussi longtemps que les données accumulées au fil des ans demeurent à l’intérieur des limites de la variabilité interannuelle normale, on parle de conditions stables. En dehors de ces limites, on parle de changement significatif ou de tendance à la hausse ou à la baisse. Cependant, il faut plusieurs années de cueillette de données pour déterminer la variabilité normale d’un lac.

 

Voici un résumé des résultats 2013 à retenir:

 

  • Phosphore: concentration moyenne de 5,3 ug/l    (signifie que la colonne d’eau est peu enrichie de phosphore)
    * Toutefois, notez que le phosphore fait partie des sédiments qui se retrouvent en importante quantité au fond du lac ainsi que dans les plantes aquatiques. Les sédiments qui s’accumulent au fond du lac accélèrent sa détérioration.

 

  • Chlorophylle a: concentration moyenne de 4,9 ug/l  (signifie une biomasse d’algues microscopiques en suspension élevée)

 

  • Carbone organique: concentration moyenne de 4,3 mg/l (signifie que l’eau est colorée)

 

  • État trophique: oligo-mésotrophe (signifie que le Lac Sergent présente des signes d’eutrophisation)

 

  • Recommandations: le MDDEP recommande l’adoption de mesures pour limiter les apports de matières nutritives issues des activités humaines. Cela permettrait de préserver l’état du lac et ses usages.

 

Consultez les documents complets en cliquant sur les liens suivants: Bilan 2013 RSVL qualité eau 1, Bilan 2013 qualité eau 2,Bilan 2013 qualité eau 3

 

 

Une étude scientifique commandée par l’APPELS en cours de réalisation

Une étude scientifique plus appronfondie est en cours de réalisation en collaboration avec une équipe de chercheurs reconnus de l’Université Laval soit celle de Madame Rosa Galvez, professeure titulaire et directrice du Département de génie civil et de génie des eaux. À la fin de cet hiver, les chercheurs ont effectué des carrotages à six différents points sur le lac afin de recueillir une première couche de sédiments. Le but étant d’en connaître la teneur de façon plus détaillée, notamment en phosphore, en métaux lourds, etc. Cette méthode permettra également de bien comparer les résultats d’une année à l’autre et de poser des actions en conséquence. L’APPELS devrait recevoir un premier rapport scientifique au cours de l’été 2014. L’APPELS tiendra les citoyens informés. Surveillez nos communications à cet effet.