(7) L’ADMINISTRATION BÉDARD: L’ENVERS DE LA MÉDAILLE

SUJET : L’ADMINISTRATION BÉDARD EST-ELLE PRÊTE À S’ENGAGER ?

M. Bédard et son Comité de citoyens pour une autre solution ont jadis fortement fait campagne contre le projet d‘égout collecteur et ont réussi à faire rejeter ce projet par la population du lac Sergent. Dès lors, que restait-il comme option sinon que d’obliger les citoyens à remplacer leurs vieilles installations septiques ?

Tel était donc leur programme en 2017. Mais voilà, si cette décision était relativement facile à prendre, le diable était dans les détails, comme dit le proverbe.

La Ville a donc obligé les citoyens possédant des installations de plus de trente ans à les reconstruire. Les citoyens du lac sont généralement de bons citoyens; ils ont accepté de le faire. Mais, c’est dans la volonté et la détermination que l’on reconnaît les leaders.

Qu’a fait la Ville contre les récalcitrants qui continuent de polluer notre lac allègrement ? Rien.

Qu’a fait la Ville contre les propriétaires d’installations septiques de moins de trente ans et qui ont été identifié comme des dangers pour l’environnement dans le relevé sanitaire de 2011 ? Rien.

Qu’a fait la Ville contre les propriétaires d’installations septiques construites dans la zone inondables (0-20 ans) ? Rien.

Pendant ces quatre dernières années, peut-être que nos administrateurs municipaux, tellement soucieux de se peindre en vert, n’ont pas eu le temps, ou ont oublié ou encore ont regardé ailleurs.

L’APPELS, dont la mission première est la protection de l’environnement de notre lac, a rappelé l’administration Bédard à ses devoirs dans une lettre datée du 18 juin 2021.

M. Bédard a choisi non seulement de ne pas daigner répondre à l’APPELS, ce qui n’est guère surprenant, mais surtout, a refusé et refuse toujours de s’engager à intervenir dans les cas plus délicats ci-avant décrits et ce, dans un court délai (ex. : un an).

Pendant combien de temps encore, ces grands pollueurs vont-ils malmener notre lac alors que la plupart des citoyens ont accepté de faire d’importants investissements pour tenter de le sauver ?

La lutte en faveur de l’environnement demande volonté, détermination et surtout une vision à moyen et long terme. Le Conseil municipal ne peut se contenter de nous offrir une gestion à la petite semaine. Que ferez-vous pendant les quatre prochaines années ? Il est impératif d’agir.

Une campagne électorale est l’heure de la reddition de compte de l’administration sortante. Alors, est-on certain de vouloir de cette administration pendant encore quatre ans ?

C’est à y penser !

L’Association Pour la Protection de l’Environnement du Lac Sergent (APPELS)

Septembre 2021

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.