(5) L’ADMINISTRATION BÉDARD: L’ENVERS DE LA MÉDAILLE

SUJET : LE RESPECT DES RÈGLEMENTS, C’EST POUR LES AUTRES !

La rigueur de l’application de la réglementation au lac Sergent dépend-t-elle de votre appui à l’administration Bédard ? Ainsi, que penser de ces situations :

Un des conseillers a pu s’installer une bouée rouge supplémentaire en face de sa propriété pour mieux jouir de son coin du lac, alors que plusieurs citoyens demandent des bouées supplémentaires, car celles installés sont trop distantes les unes des autres.

Un autre conseiller, profitant de la renaturalisation des rives, enroche chaque année davantage sa rive et a ainsi gagné dans le lac près de trois mètres.

La Ville a dépensé plus de 20 000 $ en honoraires d’avocat pour empêcher un citoyen d’avoir accès à l’étude de caractérisation des installations septiques de l’un des conseillers, alors que dans la demande de permis, il appert que la moitié de son installation est en zone inondable. La Ville connaît le problème et ne fait rien.

Malgré l’adoption d’une nouvelle réglementation sur les quais, l’ami et voisin du maire possède toujours un quai non rattaché à la rive, non en face de sa propriété, mais bien en face de la piste cyclable, près de la décharge du lac où il amarre deux bateaux à moteur. Le jugement rendu dans le dossier de la Plage Caporal en 2018 décrète pourtant que ces installations sont illégales. Par son inaction, la Ville invite tous les citoyens non riverains du lac ou même n’habitant pas au lac ou à proximité, de venir s’y installer avec leurs quais non reliés à la rive et leurs embarcations.

L’inspecteur municipal n’a pas un rôle subordonné à l’avis du maire. Le maire n’a pas à tenir le crayon de l’inspecteur tandis que ce dernier n’a pas à subir les influences politiques.

Nous avons eu un maire à temps plein. Le résultat est qu’il se mêle fréquemment de la fonction d’inspecteur municipal. Des citoyens se sont vus répondre par l’inspecteur qu’il doit d’abord obtenir l’avis du maire. Cela est contraire à la loi et aux rôles dévolus à ces deux officiers dont les tâches respectives sont bien définies.

Une campagne électorale est l’heure de la reddition de compte de l’administration sortante. Alors, est-on certain de vouloir de cette administration pendant encore quatre ans ?

C’est à y penser ! (À suivre dans le volet 6)

Association pour la protection de l’environnement du lac Sergent (APPELS)

Septembre 2021

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.